STAARP-Section Tandem des Auxiliaires des Aveugles de la Région Parisienne

Avec la staarp on voit plus loin

Accueil > Nos Activités > Nos Séjours > 2000 2010 > SF de Périgueux

SF de Périgueux

mardi 15 mai 2018, par STAARP

Semaine fédérale 2007

Périgueux

Voilà, tout commença par les bonjours du matin, les sacs empilés, les réveillés, les mal réveillés, les « ça va être très bien » pour partir à la rencontre

du Périgord.

Un voyage en train pour certains, en voiture ou camion pour d’autres.

Premier point de chute à Cercles chez Jeannine et Bernard, famille de Philippe.

4. Les filles s’activent pour la répartition des chambres et s’arrangent pour mettre les ronfleurs ensemble.

la cloche de l’église de Brantôme

Au petit matin du dimanche, Mao et Jean-Pierre partent pour une longue étape de 140 km sous la canicule. A 15h30, ils sont toujours à Saint-Emilion, l’estomac

dans les talons , en quête d’un sandwich qu’ils ne trouveront pas ! Pendant ce temps-là, le reste de la troupe fait du cyclotourisme à Brantôme : visite

de l’église du sol au plafond ; tout le monde en profitent pour toucher les cloches (en priant pour qu’elles ne se mettent pas à sonner !).

le musée Desmoulin à Brantôme

Après un retour plus long et plus pentu que prévu (Michel se désespère de nous voir tourner en rond autour de la ville), nous arrivons à la maison où nous

attend un repas festif. Mais toujours pas de Mao et Jean-Pierre... Qui finissent par arriver, tard et affamés !

Le lundi, nous prenons congé de nos hôtes et rejoignons St-Vincent sur L’Isle où nous nous installons dans un gite « monumental », anciennement relais postal.

Chacun pause ses bagages, déambule dans les couloirs, et choisit sa chambre de prédilection. Ceci fait, la journée s’étire entre courses au Leclerc, chevauchée

sous l’averse et repas frugal à la staarpiste.

Le lendemain, debout à six heures, au grand dam de Lydie qui se plie pourtant à la discipline collective (baptême fédéral !). Le bruit des godillots de

Michel, qui semble traîner des chaînes de bagnards ! la tirent du lit ! Elle sera bien récompensée par une dégustation de Monbazillac au Château, pendant

qu’Alexandra et Jean-Pierre jouent les stars devant les caméras de France 2... Dommage pour l’écarte-pif de Michel qui ne récoltent aucun suffrage, si

ce n’est nos éclats de rire !

Le mercredi, certains optent pour un petit parcours, autour de Ribérac, alors que les autres poussent jusqu’à Aubeterre, une incursion dans les Charentes.

Ce sera l’occasion de voir une église monolithe, construite dans la roche, et de pique-niquer au bord de la Dronne. Le soir, tout le monde se retrouve

autour d’une bonne table au cœur du vieux Périgueux, pour savourer quelques mets du pays : foie gras de canard, pomme de terre sarladaise, et les vins

qui vont avec. Bernard P, Claude et leurs épouses ainsi que Jean (ami de Yannick) et Hélène M. sont de la partie.

Le jeudi, nous participons au traditionnel pique-nique de la semaine Fédérale, qui se tient à Brantôme. L’après-midi est dédiée aux emplettes et découverte

de produits régionaux. Elle est aussi marquée par un retour tandem de notre présidente sur la monture d’Alex, en compagnie de Philippe : bravo ! Signalons
que Soizic (une amie d’Adrien), choisit de troquer son solo contre un tandem pour terminer en beauté son séjour avec nous.
un peu de gym

Le soir, nous rentrons à temps pour préparer une marmite géante de pâtes bolognaises pour recevoir le clan de la famille de la Présidente. La soirée se
termine par une petite séance gym faite par Alexandra, pour préparer la longue journée du lendemain.

sarlat
En effet, nous partons ce vendredi-là pour Sarlat. Nous projetons de pique-niquer à Domme mais Jean et Michel prennent la poudre d’escampette ! Nous les
rejoignons 5 km plus loin, mais notre menu ne les réjouit guère... Cette accumulation de mal-entendus nous fait rentrer vers 21h au gîte, où Jacques et
Nathalie (cousins de Jean) nous attendent de pieds fermes avec l’apéro ! Et nous n’avons plus qu’à mettre les pieds sous la table pour savourer un bon
repas préparé par Bernard, Madeleine et Isabelle.

Le samedi, certains s’attaquent au col de la Grange, tandis que d’autres font des km pour trouver du fromage aux orties ! Le repas du soir reste joyeux
et bien arrosé, malgré les premiers départs.

Et c’est ainsi que la semaine s’achève, entre adieux nostalgique, achats de dernière minute, visite de Périgueux et grand ménage du gite.

Alexandra, Lydie, Isabelle.