La Staarp sur le podium

Comme en 2018 la Staarp a terminé première du challenge du CODEP75

Comité Départemental de Cyclotourisme de Paris

pour sa participationtoute l’année 2019 aux rallys cyclo parisien.

  • resultat du Codep75

autres prix avec le SCB

Le Sporting Club Bellevillois à Paris.

La STAARP a été sur le podium en étant 1ère au classement des clubs et a eu une coupe.
22 cyclistes et marcheurs différents de la Staarp ont participé à 6 manches du Challenge Bellevillois.

Christian Le...

Bienvenue sur le site

Rejoignez la STAARP !

La STAARP est un club de tandem cyclotourisme

logo des Auxiliaires des Aveugles

  • nous sommes une délégation de l’association des Auxiliaires des Aveugles

logo FFVélo

  • affilié à la Fédération Française de Cyclotourisme.

logo FFH

  • affilié à la Fédération Française Handisport
La Staarp sur radio Cyclo
radio cyclo

à Cognac pendant la semaine Fédérale de Cyclotourisme


Notre Album photos

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

 <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

 <br />  <br />  <br />

0 | 10 | 20 | 30

 <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />

0 | 10 | 20 | 30

 <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />  <br />
Escapade Bourguignone 2009

La staarp en Bourgogne

Article mis en ligne le 14 mai 2018
par STAARP93 par

Escapade bourguignonne

Finalement, ce week-end bourguignon tant attendu est arrivé et pas tout seul ! L’été en a profité pour faire une apparition durant quelques jours. Dès le

vendredi 25 mai, nous nous retrouvons à la gare de Bercy, à 3 tandems :

Leila et Mao, Isabelle et Xavier et Christian, seul sur son tandem ! Son copilote et le reste de l’équipe, à savoir : Jean-Pierre, Audrey et Olivier, nous

rejoindront le soir même en voiture à Saulieu.

Quand nous débarquons à Avallon, en milieu d’après-midi, la chaleur est accablante, mais nous l’acceptons sans mot dire, nous étions en manque !

Quelques réglages, remplissage des bidons d’eau fraîche et ça roule ! Un très joli parcours, concocté par Xavier, bien vallonné, sans doute le plus pentu

du séjour, (nous sommes dans le Morvan !)

Après une bonne cinquantaine de kilomètres, nous atteignons Saulieu et en particulier, le camping Le Perron, lieu de notre villégiature. Quand nos amis

arrivent, nous nous partageons un chalet et un mobile home, dans un cadre plutôt verdoyant.

Une fois notre installation effectuée, nous songeons enfin à nous sustenter.

Leila et Xavier, fatigués, préfèrent aller se reposer. Nous autres partons à l’aventure gastronomique !

Saulieu, aux environs de 21H30, peu d’établissement ouvert ! Il y a bien Bernard Loiseau, mais nous n’osons pas pousser la porte ! Alors, nous errons dans

les ruelles de Saulieu à la recherche d’une gargote quelconque.

Une pizzeria qui ne sert plus - c’est l’heure de la fermeture -, une brasserie qui n’a plus de pain, et le reste définitivement clos ! Enfin un restaurant

à kebab ! Nous ne rentrerons pas le ventre vide ! Nous aurions aimé réconforter autrement nos estomacs.

Le lendemain, samedi, nous prenons le départ de la randonnée, proposée par l’ACT. J’allais oublier de préciser que nous étions là pour un week-end organisé

par l’Amicale Cyclo tandémiste.

Donc, samedi matin, notre balade nous conduit vers Semur en Auxois.

Parcours très agréable, comme vous pouvez l’imaginer, très boisé... Les 40 km se font dans la douceur. Nous descendons sur Semur en Auxois par une petite

route - c’est la grosse animation en ville. En effet, ce petit village à l’architecture marquée par l’Histoire, avec ses ruelles pavées, entame, comme

tous les ans, sa fête médiévale : parades costumées, musique, bombarde se mêlant au tumulte...

C’est à quelques encablures de là que nous nous poserons pour le piquenique.

Une amie staarpiste « exilée », Séverine, nous rejoindra.

Comme d’habitude, elle ne vient pas les mains vides !

Des cakes salés et des gâteaux agrémenteront délicieusement notre repas. En début d’après-midi, l’heure du retour a sonné. Deux tandems (Isabelle et Xavier,

Leila et moi), partent en éclaireurs. Nous sommes samedi et nous devons faire des courses pour notre repas du soir et du lendemain !

La chaleur et les successions de petites côtes se font sentir, au bout de 20 km. Nous faisons une pause et, qui arrive à ce moment avec des gâteaux et un

sorbet à la fraise ? Vous avez deviné : c’est Séverine ! Je dois dire, nous l’avons chaleureusement remerciée !
28. Nous ne mangeons pas tout, nous en laissons à nos camarades qui ne sont guère loin derrière.
Nous repartons daredare. Ça presse, les courses, et ça ferme tôt le samedi par ici !
30. En plus, nous avons invité Séverine à dîner, c’est la moindre des choses !
Et qu’avons-nous préparé le soir ?
Des pâtes à la bolognaise ! Il nous fallait quelque chose de solide, après notre dîner de la veille en demi-teinte...

Le dimanche, la randonnée nous mène vers le lac des Settons. Pas de grosses difficultés quelques petites bosses pas très méchantes. Quand nous sommes sur
les bords du lac, un restaurant se présente, et nous n’hésitons pas longtemps pour nous glisser autour d’une table et sous le parasol.
Deux heures après, nous décidons de prendre un bain de pieds, voire, jusqu’aux cuisses, dans le lac.
Le retour sur Saulieu se fait très vite, le parcours est très roulant. Lundi matin, nous plions bagages.
Jean-Pierre, Audrey et Olivier rentrent en voiture ; nous autres, Christian, toujours seul sur son tandem, Isabelle et Xavier, Leila et Mao, reprenons
le train, mais cette fois-ci, nous nous dirigeons sur Montbard.
Leila et Isabelle ne sont pas au mieux. Le dîner de la veille au soir a laissé des traces franchement très désagréables pour nos amies. Mais elles sont
courageusement montées sur les tandems.
40. Heureusement, le parcours, en grande partie sur les bords du canal, n’offrait pas de difficultés. Mais il fallait faire 50 km tout de même !

Au revoir la Bourgogne. Peut-être, un jour, une balade le long du canal ?

Mao

Creil : une bonne balade pour un samedi !

Creil le 2 mai 2015 avec l’association le Fil d’Ariane

Article mis en ligne le 14 mai 2018
par STAARP93 par

La chance nous sourit dés le départ du RER D de 8h59 à la gare de Lyon, que nous prenons de justesse, Mao, Christian, nos deux tandems et moi même.

Arrivés à Orry la ville Coye, nous commençons notre balade en prenant un chemin forestier dans la forêt de Coye, avec ses beaux étangs et son magnifique château de la Reine Blanche. Nous nous arrêtons un moment pour admirer le paysage et prendre quelques photos de Mao conduisant un tandem imaginaire. Nous demandons notre chemin à des vaillants cyclistes et reprenons la route pédalant de plus belle jusqu’à... notre point de départ !!. Je ne sais toujours pas si Christian ne l’a pas fait exprès pour m’apprendre à lire une carte. On reprend la route en sens inverse et là, je décide de prendre les choses en main en demandant notre chemin à chaque croisement.

Nous voilà arrivés, moi un peu en sueur quand même derrière les 2 garçons, au château de Chantilly que nous filmons de loin n’ayant plus beaucoup de temps étant attendus à 11h30 à Creil par nos amis du Fil d’Ariane : il est 11h05 et il nous reste encore 10 kms à faire.

Nous filons tout droit vers Lamorlaye, exactement à l’opposé de notre destination et ce malgré le conseil avisé de Christian qui veut tourner à droite dans une petite rue que je néglige superbement. Je vous passe les tours et détours pour finalement revenir sur nos pas et filer tout droit jusqu’à Saint Maximin et Creil où nous arrivons finalement avec 1h30 de retard et où nous sommes accueillis par Josée Marie, Aurélie, leur pilote Freddy et son beau tandem.

Nous décidons de casser la croute et de faire connaissance avant de prendre la route. Josée Marie gère l’antenne de Nogent sur Oise de l’association Le fil d’Ariane et elle a déjà organisé deux sorties de marche - tandem où les uns marchent tandis que les autres font du tandem par tranche de 15 minutes. Aurélie, une jeune fille réservée mais bien courageuse avait justement participé à ses deux sorties. Quand à Freddy, le pilote, il habite Clermont à 30 kms au nord de Creil et rejoint le groupe soit en bus soit avec son tandem flambant neuf, gagné suite à un concours de la fondation Orange.

Nous formons les équipages, Christian avec Josée Marie sur le tandem de Freddy, Aurélie et Freddy sur le Lapierre et moi et moi sur le tandem de Mao. Nous roulons un moment et déposons Aurélie qui fatigue n’ayant pas l’habitude de rouler. Nous allons ensuite vers les étangs de Saint Leu d’Esserent et longeons la voie sur berge pour rentrer sur Creil.

Devant la gare, contents de ce moment d’amitié et de partage, nous prenons congé de nos hôtes en formant le souhait de refaire une sortie peut être vers la mi juin.
Quelle belle journée sans une goutte d’eau jusqu’à notre arrivée sur Paris vers les 18h30 !!
Encore un petit mot à propos du tandem de Freddy : les deux pédaliers ne sont pas synchronisés et chacun des pilote et copilote pédalent à sa guise : Par exemple, dans une montée, le pilote trime comme un forçat et le copilote fait la roue libre ; à un feu, le pilote s’arrête de pédaler et le copilote continue à pédaler !!! A tester avec prudence...

Leila,